Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Observer le magnétisme à l’échelle submicronique avec des neutrons

Résultat scientifique | Matière & Univers | Nanomatériaux

Observer le magnétisme à l’échelle submicronique avec des neutrons


​L’aimantation d’un matériau macroscopique n’est jamais uniforme. À l'échelle submicronique, elle se décompose en domaines présentant des orientations magnétiques distinctes, séparés par des parois d’une certaine épaisseur. Les déplacements de ces parois pilotent l’évolution de l’aimantation.

Publié le 13 décembre 2011

​Pour étudier finement ces phénomènes, il faut recourir à un procédé à la fois sensible au magnétisme et adapté à une étude en volume. Dans ce contexte, les neutrons sont intéressants car ils portent un spin sensible au magnétisme et interagissent faiblement avec la matière.

Des techniques d’imagerie neutronique ont donc été proposées. Des mesures de ce type viennent d’être réalisées au Laboratoire Léon Brillouin (CEA, CNRS), grâce à la fabrication d’échantillons modèles au magnétisme bien contrôlé. Le profil d’une paroi magnétique a pu être reconstitué. Cette méthode doit permettre de mieux maîtriser le magnétisme de nanostructures en couches minces.

Haut de page