Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Perfectionner l’ablation de certaines tumeurs cérébrales

Actualité

Perfectionner l’ablation de certaines tumeurs cérébrales


De nouveaux marqueurs indépendants des systèmes d'imagerie conventionnels ont été identifiés grâce à la microscopie à force atomique, pour délimiter les adénomes de l'hypophyse et en faciliter l'exérèse.

Publié le 2 juin 2022

​Les adénomes hypophysaires sont des tumeurs cérébrales dont les dimensions parfois très réduites (moins de 1 mm de diamètre) et le faible contraste rendent leur détection quasiment impossible par imagerie conventionnelle (IRM). Leur exérèse se fait en général par tâtonnement mécanique lors de l'intervention chirurgicale, réalisée par voie endoscopique. Les chercheurs du CEA-Leti se sont mis au défi de trouver de nouveaux marqueurs indépendants de l'imagerie pour améliorer l'opération chirurgicale.

Grâce à la technique de microscopie à force atomique (AFM), ils ont pu établir une différence d'élasticité (d'un facteur 100) entre les tissus sains et les tissus tumoraux. En corrélant les données de l'AFM et les données histologiques, ils ont mis en évidence que la perte de rigidité observée dans les tumeurs serait liée à une perte de  trames collagéniques.

Forts de cette connaissance, les chercheurs envisagent de développer un dispositif basé sur des mesures élastographiques (US haute fréquence, par onde de cisaillement, par exemple) pour aider le chirurgien à localiser la tumeur et mieux définir ses contours en cours d'intervention. Tout l'enjeu est de développer une sonde utilisable par voie endoscopique endonasale transsphenoïdale, qui soit suffisamment résolue pour détecter des microlésions.

Le design de la sonde pourra ensuite être adapté à tous les types de tumeurs infiltrantes, pour faciliter l'exérèse totale, éviter la récidive et la reprise chirurgicale.


Haut de page