Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Traquer les contaminations diffuses

Actualité

Traquer les contaminations diffuses


​Pour combler le manque d'outils capables de collecter des contaminants épars sur de grandes surfaces, le CEA-Leti, institut de CEA Tech, a développé un outil permettant de collecter puis d'analyser très rapidement la contamination biologique ou chimique d'une surface.

Publié le 2 mars 2021

​On a tous en tête les rouleaux adhésifs que l’on utilise pour enlever les poils d’animaux sur nos vêtements. C’est un peu le principe de l’outil développé par le CEA-Leti dans le cadre du programme interministériel de R&D pour la lutte contre le terrorisme NRBC-E (nucléaire, radiologique, biologique, chimique, explosifs), pour améliorer les prélèvements en cas de contamination peu concentrée et diffuse sur une grande surface.  

Se fondant sur le principe du fameux rouleau anti-poils, les chercheurs ont imaginé un rouleau d’une dizaine de centimètres sur lequel est déposé un gel collant hydrosoluble spécialement formulé (et breveté). Ce gel emprisonne littéralement particules et autres bactéries présentes sur la surface traitée. Après usage, le rouleau est placé dans un tube de plastique contenant quelques ml d’une solution aqueuse qui va dissoudre le gel hydrosoluble et récupérer les polluants. Le liquide est ensuite reconcentré si nécessaire, puis analysé selon des techniques de laboratoire classiques.

Les premiers essais ont montré que le rouleau, dimensionné pour traiter de 2 à 3 mètres carrés de surface, prélève efficacement entre 90 et 95% des contaminants présents (particules, bactéries…). Outre les besoins du ministère des armées et de la sécurité civile dans le domaine NRBC-E, cet outil peut intéresser le secteur de l’agroalimentaire qui doit répondre à des contraintes sanitaires très strictes. Des études sont en cours pour vérifier la validité de l’outil sur les virus. 

Haut de page