Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Les nanoparticules observées en conditions réelles

Actualité | Nouvelles technologies

Matériaux et procédés

Les nanoparticules observées en conditions réelles


​L'acquisition d'un porte-objet pour la microscopie électronique en transmission (MET), rend possible l'observation de nanoparticules en milieu liquide, à température ambiante et à pression atmosphérique.

Publié le 28 avril 2016

Jusqu'à présent, l'observation des nanoparticules dans les milieux complexes en microscopie électronique en transmission imposait de fixer préalablement les nano-objets par cryogénisation, ce qui pouvait fausser les résultats de caractérisation.

Ce temps est révolu, grâce à l'acquisition d'un nouvel équipement de pointe par le Liten, institut de CEA Tech : un porte-objet de la société Protochips. Ce dernier permet d'observer les nanoparticules en phase liquide en haute résolution, et en conditions réalistes de température et de pression. L'observation des nanoparticules dans leur environnement naturel (eau, sang…) permet d'affiner leur caractérisation et l'étude de leur toxicité éventuelle. En outre, il devient possible d'ajouter des réactifs en cours d'observation afin d'étudier en temps réel la dissolution ou la modification des nano-sphères.

Des observations ont déjà été réalisées sur des nanoparticules d'or plongées dans de l'eau. Leur taille, leur forme et leurs états d'agglomération ont été caractérisés dans d'excellentes conditions. Le porte-objet servira également à décrire les interactions entre les nanoparticules et le vivant avec plus de réalisme et de précision, par exemple pour mieux comprendre l'interaction entre des nanomédicaments et des cellules malades ou des cellules-cibles. 

Haut de page

Haut de page