Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Du gaz chaud au cœur de la Voie lactée

Résultat scientifique | Astrophysique

Du gaz chaud au cœur de la Voie lactée


À partir d’observations de XMM-Newton, une équipe internationale a dressé, pour la première fois, un atlas précis de l’émission diffuse en rayons X au centre de notre galaxie. Celui-ci compte des structures variées (superbulles, lobes, filaments, etc.) de gaz extrêmement chaud, reliques d’événements très énergétiques et berceaux de formation d’étoiles.

Publié le 12 novembre 2015

​Au centre de notre galaxie, la présence de gaz porté à plusieurs millions de degrés témoigne d’épisodes d’activité intense : explosion d’étoiles massives (supernovae), vents stellaires et sursauts du trou noir central supermassif.

Les chercheurs ont rassemblé des données portant sur un secteur de 500 × 1000 années-lumière, dans le domaine d’énergie de 0,5 à 12 keV, associé à un gaz porté à des millions de degrés. Des structures très variées ont été observées, notamment des « superbulles » de plusieurs dizaines d’années-lumière, sans doute produites par plusieurs supernovae (entre 3 et 10). Certaines d’entre elles peuvent être interprétées comme le produit de l’activité passée intense du trou noir supermassif central de la galaxie.

L’ensemble des structures relevées, dont certaines n’avaient jamais été identifiées jusque-là, est rassemblé dans un catalogue à la disposition de la communauté scientifique. Celui-ci complète les bases de données des très nombreuses sources ponctuelles de cette zone. Ces outils devraient permettre de mieux comprendre à terme les différentes origines de l’émission diffuse d’une région du ciel très complexe.

Haut de page

Haut de page