Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Une première en contrôle non destructif pour les conduites flexibles sous-marines

Actualité | Nouvelles technologies

Manufacturing avancé

Une première en contrôle non destructif pour les conduites flexibles sous-marines


​Le List, institut de CEA Tech, a contribué à développer une solution embarquée particulièrement innovante, combinant plusieurs technologies de contrôle non destructif. Elle sera utilisée par TechnipFMC pour vérifier l'état des conduites pétrolières sous-marines flexibles.

Publié le 19 mars 2018

Les techniques de contrôle non destructif étant difficilement applicables aux pièces présentant des structures multi couches complexes, il n'existe jusqu'à présent pas de solutions fiables pour l'inspection des conduites sous-marines flexibles constituées notamment de plusieurs couches de fils (ou barre) d'armure en acier. Le projet IRIS, mené par le List en partenariat avec TechnipFMC, est en train de pallier ce manque. L'institut a développé une solution associant plusieurs technologies pour détecter en temps réel les défauts présents dans différentes couches d'armure tels que les ruptures ou encore des inondations à travers les gaines thermoplastiques.

A la détection de défauts dans la couche extérieure par ultrasons, développée par TechnipFMC, est associée une méthode d'exploration des armatures métalliques par ondes électromagnétiques mise au point par le List. Un capteur a été spécialement conçu et breveté pour rendre les fils externes « transparents » et permettre l'observation des fils internes. En parallèle, un autre capteur permet de déceler la présence éventuelle d'eau à travers la gaine thermoplastique externe par mesure capacitive. A terme, un générateur de rayons X marinisé sera ajouté au dispositif pour permettre des analyses tomographiques.

L'ensemble est intégré dans un système robotisé sous-marin de type ROV* qui s'arrime au flexible sous-marin depuis la plateforme jusqu'à une profondeur, à terme, de 2000 mètres avant de se refermer autour de lui. Le système embarqué est capable d’inspecter des conduites. Le nouveau système d'inspection sera déployé par TechnipFMC dès 2018 sur plusieurs champs pétroliers off-shore.

* remotely operated vehicle

Haut de page

Haut de page