Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Une batterie s'use quand on s'en sert !

Actualité | Résultat scientifique | Energies | Batteries Lithium-ion

Une batterie s'use quand on s'en sert !


​​Le nombre limité de cycles de charge - décharge d'une batterie reste un obstacle pour l'usage de ces composants de stockage d'énergie onéreux. En suivant le processus de décharge par radiolyse pulsée à l'échelle de la picoseconde, il est possible de comprendre comment les électrons émis interagissent avec l’électrolyte et conduisent à la formation de radicaux libres. Une des clés du vieillissement des batteries ?
Publié le 4 avril 2016

​Comprendre comment les électrons émis lors de la décharge d’une batterie interagissent avec l’électrolyte est indispensable pour mieux appréhender les causes de son vieillissement. Des chercheurs de CEA-Iramis et du Laboratoire de chimie-physique (CNRS/Université Paris-Sud) ont étudié, par radiolyse impulsionnelle picoseconde, l'émission des électrons et leurs interactions chimiques avec les carbonates de l’électrolyte, utilisés comme co-solvants. Ils ont mis en évidence un comportement particulier dans le cas du carbonate de propylène cyclique par rapport aux espèces non cycliques, ces deux familles de carbonate étant habituellement associées pour diminuer la viscosité de l’électrolyte.​

Il leur reste maintenant à comprendre le rôle joué par les radicaux libres qu’ils ont observés dans le vieillissement de la batterie.

Haut de page

Haut de page