Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Grenoble teste un réseau de chaleur d’un nouveau genre

Actualité | Nouvelles technologies

Réseaux et stockage thermique

Grenoble teste un réseau de chaleur d’un nouveau genre


​Dans le cadre des CITY-Zen Days, différentes avancées énergétiques pour la ville de Grenoble ont été présentées au public grenoblois. C’est le cas d’un réseau de chaleur innovant, dont le démonstrateur est en cours de construction, et qui viendra compléter le deuxième réseau de chaleur français.

Publié le 15 mai 2018

Après une phase d'étude et de simulation, un démonstrateur de réseau de chaleur innovant est actuellement en cours de déploiement dans le quartier ZAC-Flaubert de Grenoble. Le Liten, institut de CEA Tech, et la Compagnie de Chauffage (CCIAG), l'ont présenté au grand public ainsi qu'à un public averti lors de tables rondes, conférences et visites qui ont rassemblé plus de 600 personnes sur trois jours.

Si le futur réseau devrait être pour partie alimenté par les sources de chaleur exploitées par la CCIAG (combustion des déchets ménagers, de biomasse etc), il sera également relié à un champ solaire thermique installé sur le toit du bâtiment « la Bifurk » à Grenoble. Une première. Pour améliorer la rentabilité et limiter la production de chaleur lors des pics de demande, des solutions de stockage faisant appel à des matériaux à changement de phase seront également implémentées. Enfin, il sera piloté par un programme intégrant une utilisation optimale des ressources en fonction de la demande et d'une prévision de l'ensoleillement.

Un premier bâtiment sera raccordé au démonstrateur d'ici l'été, puis deux autres d'ici trois ans. Avec près de 90 000 logements alimentés en chauffage et eau chaude sanitaire (qui représentent 80% des besoins en énergie des bâtiments), le réseau de chaleur grenoblois est déjà le deuxième par la taille et la quantité d'énergie fournie.

Haut de page

Haut de page