Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Excité, le noyau de cadmium 110 vibre !

Résultat scientifique | Physique nucléaire | Accélérateur de particules | Recherche fondamentale

Excité, le noyau de cadmium 110 vibre !


​Un travail théorique auquel ont participé des chercheurs du Ganil confirme la nature vibrationnelle du noyau de cadmium 110 porté dans un état d'énergie excité et reproduit des observations expérimentales qui semblaient la contredire. Ainsi se trouve résolu un paradoxe inexpliqué depuis plusieurs décennies.
Publié le 14 février 2019

Un noyau atomique qui reçoit de l'énergie peut la convertir en vibration ou en rotation, cette dernière option étant interdite aux noyaux quasi-sphériques par la mécanique quantique. C'est le cas du cadmium 110 à 48 protons et 62 neutrons. Pourtant, depuis les années 1970, des expériences montrent que les niveaux d'énergie et voies de désexcitation du cadmium 110 n'obéissent pas tous au modèle « vibrationnel » du noyau. En particulier, certains états sont connus pour ne pas être « vibrationnels » et sont qualifiés d'« intrus ». Pour d'autres états plus classiques, les voies de décroissance sont inattendues.

Un travail théorique collaboratif a permis de confirmer la nature vibrationnelle du cadmium 110 excité et de reproduire toutes les observations inexpliquées. Ces résultats sont en train d'être étendus à l'ensemble des isotopes pairs du cadmium.

Cette collaboration associe le Ganil à Caen, l'Université de Huelva en Espagne et l'Institut de Physique Racah en Israël.

Haut de page

Haut de page