Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Le Coriolis Nano détecte la présence de virus dans l’air

Actualité | Nouvelles technologies

MNT pour la santé

Le Coriolis Nano détecte la présence de virus dans l’air


​Le Coriolis Nano, commercialisé par Bertin Technologies et développé par le CEA-Leti, institut de CEA Tech, contribue à la lutte contre le Covid en évaluant le risque de contamination de l'air dans les zones critiques.

Publié le 22 juin 2020

Pour détecter la présence éventuelle de virus dans l'air, la société Bertin Technologies dispose d'une arme efficace : le Coriolis Nano. Initialement développé pour lutter contre les menaces bactériologiques (par exemple attaques à l'anthrax), il trouve en ces temps de crise sanitaire un nouvel usage pour lutter contre le Covid. Au cœur de ce dispositif portable capable de collecter les particules en suspension dans l'air figure une technologie développée et brevetée avec le CEA-Leti dans le cadre d'un laboratoire commun avec Bertin Technologies.

Très compact et silencieux, le Coriolis Nano sert à mesurer le taux d'exposition des individus aux particules, bactéries et virus, par exemple en environnement hospitalier. Son débit de 10 litres d'air par minute est représentatif du débit de respiration moyen d'une personne. Il a déjà montré sa capacité à collecter des virus respiratoires, et a fait l'objet de tests pour le Sars-Cov-2. Concrètement, le collecteur est constitué d'un tube au travers duquel passe l'air. A l'intérieur, un champ électrostatique charge instantanément les particules présentes, les faisant dévier vers l'une des deux électrodes. Le dispositif capture ainsi des particules de n'importe quelle taille, y compris à l'échelle submicronique. L'absence de filtre permet de ne pas avoir de perte de rendement au fil du temps, et de rendre la collecte plus facilement récupérable pour une analyse poussée en laboratoire. 


Haut de page

Haut de page