Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Pixcurve réduit de moitié la taille des caméras

Actualité | Nouvelles technologies

Optique et photonique

Pixcurve réduit de moitié la taille des caméras


​Un capteur courbe limitant le nombre de lentilles nécessaires dans les équipements optiques vient d'être mis au point. Réduisant le volume du module caméra de moitié, il ouvre des perspectives pour les constructeurs d'appareils photos, mais aussi de Smartphones et autres systèmes optiques !

Publié le 26 mars 2018

Courber les capteurs permet de réduire l'encombrement des blocs optiques, et donc des modules caméra. C'est ce que vient de montrer le Leti, institut de CEA Tech, avec son capteur courbe baptisé Pixcurve et présenté au dernier salon Photonics West en collaboration avec le LAM (Laboratoire d'Astrophysique de Marseille). A l'heure actuelle, les systèmes d'imagerie sont constitués de blocs optiques associés à un capteur sur silicium. Cependant, les wafers étant plans, les capteurs le sont également et les images doivent être aplanies par un jeu de lentilles spécifiques pour pouvoir être projetées dessus.

D'où l'idée de courber les capteurs, à l'image de leurs homologues biologiques telle que la rétine humaine. Pour cela, les chercheurs sont partis d'un composant sur silicium dont ils ont aminci le substrat par meulage. Ils sont ainsi parvenus à en réduire l'épaisseur à moins de 100 microns (contre près de 725 au départ). Le capteur ainsi aminci devient flexible, et peut être apposé sur un support courbe dans un boitier classique.

Cette flexibilité permet d'optimiser le bloc optique en le débarrassant d'un certain nombre de lentilles devenues inutiles. Pour une même qualité d'image, l'ensemble est de moitié moins volumineux. Protégé par plusieurs brevets, le procédé de fabrication utilisé présente en outre l'avantage de s'insérer facilement dans la chaine de production actuelle.

Haut de page

Haut de page