Vous êtes ici : Accueil > Actualités > De l’influence de la micro-cogénération sur le vieillissement des PAC

Actualité | Stockage de l'énergie

Énergies renouvelables, efficacité énergétique

De l’influence de la micro-cogénération sur le vieillissement des PAC


​La micro-cogénération a-t-elle une influence sur le vieillissement des piles à combustibles (PAC) ? C'est à cette question que les chercheurs du Liten, institut de CEA Tech, ont apporté quelques éléments de réponse grâce aux premiers essais longue durée menés dans le cadre du projet Propice.

Publié le 28 juin 2017

Lors de leur fonctionnement pour fournir de l'électricité, les PAC produisent également de la chaleur qui doit être évacuée. L'idée de la micro-cogénération est de récupérer cette dernière pour la valoriser dans des applications domestiques, afin de remplacer les chaudières à gaz par exemple.

Des chercheurs du Liten ont simulé les besoins énergétiques d'un foyer sur une année, alternant des fonctionnements en faible puissance, mi-puissance et forte puissance, pour induire un effet de cyclage caractéristique des conditions réelles. Ils ont ensuite appliqué ce modèle pendant 1000 heures sur le système EPICEA développé au Liten, délivrant une puissance électrique maximale de 4 KW et une puissance thermique équivalente.

Tout au long du test, un suivi régulier a été effectué pour vérifier l'état du matériel et le bon fonctionnement de l'ensemble grâce à diverses mesures (impédance, courbes de polarisation, etc). Les résultats obtenus sont formels : la micro-cogénération n'accélère pas le vieillissement de la PAC, qui supporte très bien ce régime. Seules quelques défaillances techniques sans gravité sur les équipements périphériques ont été à déplorer. Ces résultats serviront à construire un algorithme de pronostic de durée de vie de la pile pour ce type de fonctionnement.

Haut de page

Haut de page